ATLEIN, marque créée par le très discret Antonin Tron, est le label parisien qui depuis 2016, développe un vestiaire pour une femme libre et affirmée en harmonie avec son corps.

Antonin Tron, n’est pas uniquement designer mais aussi - et surtout - acteur de son temps. Humble, discret et engagé, il fait tout d’abord ses classes à la Royal Academy of Fine Arts d’Antwerp en Belgique. Il commence ensuite sa carrière dans de grandes maisons de couture comme Louis Vuitton pour les collections hommes, Givenchy auprès de Ricardo Tisci, Balenciaga avec Nicolas Ghesquière pour ne citer qu’eux. Fort de ses expériences multiples au sein de différentes maisons de couture, c’est en 2016, que ATLEIN prend vie avec comme impulsion créatrice, des enjeux sociaux et écologiques. Avec ATLEIN, le designer propose une nouvelle manière de voir la mode à travers tous les enjeux du XXIe siècle. Depuis 5 ans, la marque attire les regards, elle a déjà été primée du prix première collection de l'ANDAM en 2016, puis finaliste du prix LVMH pour les jeunes créateurs de mode en 2017.

ATLEIN, fait référence à l’océan Atlantique mais aussi à la notion d’athlétisme sans pour autant faire  - viscéralement - écho au sportswear. Antonin Tron - étant lui même surfeur - est inspiré par l’océan, la nature dans toutes ses particularités. C’est une sérieuse considération de l’espace où évolue l’Homme.

atlein-released-paris-collection
Antonin TRON (au centre)- Collection FW20

« POUR LUI, C'EST LE PRODUIT QUI PRIME. PAS LUI. », JEAN-JACQUES PICART, célèbre attaché de presse et consultant mode.

Antonin Tron est un artisan au service de la création. Loin de lui l’ego sur-dimensionné de l’artiste/designer ultra connecté, à travers ATLEIN, il offre ses services à la femme dans une discrétion remarquable.

Au rythme de deux collections par an, ATLEIN, présente des pièces pour la femme à travers un jersey - matière favorite du créateur - qui s’avère être excessivement sensuel et pratique. Les pièces pour la plupart s’enfilent comme un T-shirt. Exit les zip et autres contraintes, le vestiaire est casual, cependant, la couture et le savoir-faire en toile de fond ne quittent jamais l’esprit du designer. ATLEIN, c’est un vêtement de tous les jours à travers le prisme de l’acceptation de son corps. Les robes - très présentes au sein des collections -  se collent à la peau pour caresser les courbes douces et féminines. Les proportions sont maniées à la perfection, les drapés s’affichent à côté des formes sculpturales du vêtement. Héritage en provenance directe de sa mère, qui était restauratrice d'œuvres. Antonin Tron va évoluer tout le long de son enfance entre peintures et sculptures. À travers les vestes aux épaules robustes et robes malléables, rien n’est créé pour contredire le mouvement.

antonin-tron-collection-paris-released
ATLEIN - collection FW21


Ambiance usine désaffectée, et mer agitée, la dernière collection en date - Fall/Winter 2021 - entièrement digitale décline le jersey sous tous les aspects. C’est un retour aux fondamentaux après une interruption due à la pandémie du coronavirus. Cette période de réflexion a permis à ATLEIN d’agrandir sa vision de la mode, sous l’égide de Mathilde Vionnet et ses techniques de drapés comme inspiration. L’accent est porté sur la fabrication de tissus à partir de matériaux recyclés. Cette saison, c’est la fibre Seaqual qui est mise en avant. Elle est constituée de fils de polyester contenant du plastique marin recyclé. À côté de cela, toujours en adéquation avec le rapport de la mer et le créateur, certaines pièces rappellent les combinaisons utilisées par Antonin Tron, lors de ses sessions de Surf sur la côte Atlantique. La collection est colorée, les couleurs n’ont pas le second rôle. L’oeil est attrapé par le rouge, le jaune, le vert d’eau qui animent par touches ou en full look la collection. ATLEIN signe une attitude.

ATLEIN s'inscrit dans son époque en comprenant comment la mode par ses bons et mauvais aspects peut apporter à la création - pure et dure -  et au business. Les créations Tron sont empreintes d’un réel investissement autour de l’upcycling. La durabilité, au-delà de la prise de conscience générale au sein du milieu de la mode depuis quelques années, est une motivation évidente pour la griffe parisienne depuis sa création. Les collections se basent, au départ, sur la recherche de dead stock ou de tissus fabriqués à partir de matériaux recyclés provenant de France et d’Italie (circuit-court), car oui, plus de 60% des pièces sont made in France. C’est une manière alternative d’approcher la création. Le choix des tissus n’est pas anecdotique. Au-delà de ça, c’est un label à taille humaine, familiale. L’équipe est constituée uniquement des proches du créateur.

Antonin Tron, à travers ATLEIN, façonne depuis 2016, une mode en phase avec la société tout en gardant sa singularité créative.


Retrouvez ATLEIN sur Instagram mais aussi sur leur site web.