J’ai probablement passé un cinquième de ma vie dans une fac de lettres et bien plus encore dans la ligne 3 du métro à écouter David Guetta. Avant je ne disais pas que j’écoutais David Guetta, maintenant je me dis que j’ai l’air vintage.

Je sais faire claquer mon chewing-gum contre ma dent et faire croire que c’est mon nez. Cette technique permet de faire fuir les gens collants du métro. Peut-être que je parle trop de métro. Et sinon je m’appelle Mathilde, j’ai soufflé à vingt-trois reprises sur des bougies en décembre, ce qui fait de moi une Sagittaire de 23 ans. Je suis mannequin depuis bientôt 6 ans et conceptrice-rédactrice junior chez DDB depuis peu. 

Le pantalon des Indécis
https://www.instagram.com/p/CPgEKWSrpPj/ 

Voici de très grosses lunettes, venant de chez SnowBunny, une friperie dans le 3e arrondissement de Paris. Puisque j’ai un petit visage sur lequel tout semble immense, autant jouer le jeu à fond. Je les ai choisies car elles étaient beiges, comme mes cheveux. Je les porte donc avec d’autres vêtements beiges, pour un effet épuré qui est supposé me donner un air sympathique. J’aime assez faire des looks d’une seule couleur. Je n’ai d’ailleurs pas de style défini, je crois que je suis très influencée (influençable) par un film que je vais regarder ou un groupe de musique que je vais découvrir. J’ai frôlé l’univers gothique au lycée, j’ai dévié vers les années 80s, puis 90s et maintenant c’est un mélange de plusieurs genres. L’idée est d’avoir toujours une pièce forte chinée en friperie que j’associe avec des basiques.

Le pantalon des Indécis
https://www.instagram.com/p/CEy74yLA1h-/

L’une de mes pièces préférée : mon pantalon de La Refenery, réalisé par le papa de Nina, la fondatrice de cette friperie associative. Il est une revendication du non-choix et de l’indécision matinale et donc plutôt favorable à mon ascendant Balance (les vrais savent). Je le porte très souvent, notamment ce jour-là sur le toit de mon ami photographe Arthur Hubert-Legrand. J’ai commencé à fréquenter les friperies vers 15 ans, ce qui n’était pas ultra cool à l’époque mais me permettait d’être différente des autres. J’ai rapidement eu un physique assez décalé et donc commenté. Puisque je pouvais difficilement me fondre dans la masse, autant faire le truc à fond. Aujourd’hui je favorise toujours ces endroits, non seulement pour l’originalité des pièces mais aussi dans un souci environnemental. 

Pour la plage et la randonnée
https://www.instagram.com/p/CDhEtNZoRo4/

Puisque faire des choix c’est contrariant, alors voici ma paire 50% basket 50% sandales. Elle a été conçue dans cette boutique, The Loft, Atelier de l’Imagination à Granville, par un charmant monsieur excentrique du nom d’Eric Auvret. Ma famille vit à Granville et j’y passe énormément de temps. Quand on est arrivé il y a une dizaine d’années, c’était assez calme. Maintenant avec le réchauffement climatique, c’est une autre affaire. Granville est un endroit formidable, avec une chouette friperie Chats-Nippés, des restaurants pour tous les goûts et de longues promenades. Je vis principalement entre ici et Paris. À Paris, je vadrouille surtout entre Opéra et République, le Carreau et le Charlot, et j’ai adoré faire de la barque au Lac Daumesnil. 

L’été en bottes
https://www.instagram.com/p/CEeuOvLgvuQ/

Près de 80% de mon armoire est constituée de vintage, mais il reste quelques marques que j’apprécie bien, notamment Miista (les bottes) et Manoush (la robe). J’ai toujours eu un look un peu décalé, j’ai eu les cheveux de toutes les couleurs et de toutes les tailles. Ils sont actuellement longs et lilas. Je sens souvent des regards étonnés, et je me dis que c’est bien dommage d’être si sérieux et frileux. Peut-être que les choses changeront et qu’un jour une femme d’affaire pourra avoir un carré rose fushia sans être décrédibilisée. 

Le déni parisien,  
https://www.instagram.com/p/COXUY1MrLDZ/

Durant le premier confinement, je me suis découverte une nouvelle passion fleurs et encadrements. J’ai réalisé une cinquantaine d’herbiers chez mes parents que j’ai accroché dans mon appartement. Est-ce une forme de déni, je ne le sais pas, j’aime autant la ville que la campagne, et oui absolument, il s’agit de Nabilla derrière moi.

Petite jungle,

J’ai transformé mon appartement en véritable jungle avec une trentaine de plantes différentes venant de chez Art et Nature (rue Dupetit-Thouars), What The Flower (chemin vert) et le très célèbre Plantes Pour Tous. J’ai passé un cap lorsqu’une amie m’a décrit sa plante et que j’ai trouvé son nom. J’ai passé un deuxième cap lorsque j’ai donné mon premier conseil. Mes préférées sont les Alocasia Dragon Scale et Black Velvet, les Caladiums (tous les Caladiums) et les Calathea White Fusion. 

Le jour où je suis devenue responsable, 
https://www.instagram.com/p/COA6Qp6LZd1/ 

Avec mon copain, on a adopté un petit chien qui s’appelle Merlin (Nini pour les intimes). On voulait un chien assez dynamique qui ne subirait pas une vie dans un appartement parisien. Quand on a vu Nini, on l’a aimé tout de suite, et d’ailleurs il était plus âgé que les autres chiens, car personne ne voulait le prendre à cause de sa couleur peu commune. L’éleveuse nous a raconté qu’il avait tiré sur la petite guirlande du sapin qui avait provoqué un effondrement total. Il n’a pas trop changé. 

I only have 2 moods,

Je pense que ce qui me résume le mieux, c’est probablement ce visuel.