Avec Paul et Arnaud, nous nous sommes rendus dans les jolis locaux de Barje, dans le dixième arrondissement de Paris, pour rencontrer Camille et Clara, les créatrices, et en savoir un peu plus sur le lancement de leur marque qui a eu lieu pendant le confinement !

Hello les filles, pourquoi la création d’une marque de mode ?

D’abord, on a eu envie de se lancer à deux et ensuite, le truc qu’on avait en commun - sur lequel on a les mêmes goûts et pleins de choses à redire [… réflexion] En fait, on est toutes les deux assez passionnées par la mode et on était habituées à acheter nos habits dans des chaines connues. On s’est rendu compte qu’on payait plutôt chers nos habits sans vraiment savoir d’où ils venaient et en plus on se retrouve à des mariages où on a mis 200-300€ dans notre robe et il y a 12 filles qui ont la même. Donc on s’est dit qu’il fallait qu’on crée une marque cool, à notre goût et qui soit à la fois faite à Paris avec des tissus qui ne polluent pas trop (c’est pour ça qu’on a choisi l’upcycling) et qui soit en éditions hyper limitées. Donc quand tu achètes une robe Barje, tu sais qu’il y a 5 autres personnes qui vont l’avoir et tu as alors assez peu de risques de croiser quelqu’un qui a la même que toi. C’était ça l’idée ! Et comme on achète des métrages de grandes maisons, si on a acheté 30 mètres de tissu, ça nous permet par exemple de faire 8 robes et une fois qu’on les a faites, même si on peut garder un patronage et la décliner dans d’autres couleurs, on sait qu’une fois que tu as utilisé les 30 mètres, tu n’as que ça. Donc on ne fait pas à la commande, on crée pleins de petites éditions. Mais si un tailleur fonctionne hyper bien et qu’on a écoulé les stocks qu’on a, rien ne nous empêche de racheter 30 mètres d’une autre couleur et d’en refaire ; mais ça ne sera jamais le même que la première édition.

Camille et Clara
Votre nom « Barje » est très cool ! Pourquoi l’avoir choisi ?

Parce qu’avec Barje, tout est permis ! En fait Barje, c’est le moyen pour nous de faire un peu tout ce qu’on veut, de s’éclater… Comme on voulait un produit un peu sympa, coloré - pas une marque stricte - Barje c’est un peu l’esprit catchy français qui se retient bien sans faire trop petite fille sage ! C’était pour avoir un nom un peu différenciant qui représente l’état d’esprit de la marque. C’est à dire une marque qui ne se prend pas au sérieux et avec beaucoup de simplicité !

Quels sont les traits de caractère d’une femme qui porte du Barje ?

C’est une fille qui ne se prend pas au sérieux mais qui a quand même un goût pour la mode et qui aime les choses exclusives et pointues.

Quelle est votre pièce phare ?

Le tailleur ! (à découvrir juste ici)

Comment doit se sentir une femme qui porte du Barje ?

Il faut qu’elle se sente elle-même et pas déguisée. Nos pièces sont hyper confortables, même si c’est un peu habillé, on ne se sent pas étriqué et mal à l’aise ! Il faut qu’elle se sente elle-même et sublimée ! C’est pour ça qu’on sert bien les tailles, on met des épaulettes, on dégage la cheville. On voulait des fringues chics et qui s’adaptent aux morphos, qui soient cools mais dans lesquelles tu te sentes bien. On a essayé d’avoir une panoplie où toutes les morphologies peuvent trouver une pièce chez nous. Et si tu es entre deux tailles, il vaut mieux choisir la taille au dessus.

Veste Mazagran verte par Barje
Comment vous-êtes vous fait connaître ?

Ça a commencé par Instagram. On a pas mal de visibilité grâce à des influenceuses qui portent Barje. Entre les influenceuses et avec quelques premiers articles et maintenant notre premier jeu concours … Caroline de Maigret a aussi porté une de nos tenues ! C’est le genre de coup de pouce qui aide bien. Et le bouche-à-oreille fonctionne hyper bien comme les tissus sont qualis et les coupes sont bien finies. Maintenant que les premières personnes ont reçu leurs commandes post-confinement et commencent à les porter, nos premières clientes deviennent un peu les ambassadrices de la marque ! Et quand il y a une fille qui vient ici au showroom une fois, la semaine suivante on a une ou deux de ses copines qui viennent à leur tour.

Une anecdote sur la création de votre marque ?

Je pense que notre lancement en plein confinement c’est quand même notre plus grande anecdote pour le moment [rires]. On a lancé le 1er avril ET pendant le confinement, je pense qu’on peut difficilement faire pire… [rires]. On n’était pas parties pour être hyper successful ! C’est BARJE quand même !

Votre source d’inspiration ?

En fait, le concept s’est inspiré de ce qui pêchait un peu dans la mode selon nous, même s’il y a déjà deux trois marques qui tentent de compléter ce besoin. Mais on s’est dit qu’il n’y avait pas encore énormément de marques qui proposaient ce genre pièce. Et au niveau du style, on a vraiment fait ce qu’on aime nous. En se posant les questions : dans quoi est-ce qu’on peut se sentir bien, comment ça peut aller à différentes morphos… On n’a pas vraiment de muse. C’est pas très bien ça comme réponse non ? [rires] Récemment, la chanteuse L’impératrice a porté l’une de nos tenues. Checkez la story ici. Et cc @lebonlebon si tu veux porter une de nos tenues, ce serait avec grand plaisir !

Et la dimension écolo de votre marque ?

On a pas mal réfléchi à l’aspect éco-responsable avant de lancer nos productions. Quand tu veux une jolie fringue un peu chère et tu sais pas trop d’où elle vient et tu la vois sur d’autres gens, tu te dis « ah donc en plus je l’ai payée 300 euros mais c’est du polyester fait en Chine… par des enfants ». Donc on s’est posé la question : dans quelle mesure est-ce qu’on pourrait faire un truc plus propre à peu près au même prix ? Alors ça veut dire forcement moins marger mais c’est possible de proposer un produit au même prix et fait beaucoup plus proprement. Ça complexifie un peu la chose mais tu peux très bien chiner tes chutes de tissus, trouver un atelier qui fait en France. C’est pas impossible de faire ça en gardant un juste prix. D’abord on voulait proposer une alternative aux marques connues de cette gamme de prix et ensuite en se focusant sur le côté exclusif et propre. Et tout en faisant quand même des trucs sexy - attirant. Il y a déjà des marques écolos mais qui ne sont pas mode !

Donc pourquoi une cliente choisit-elle de s’habiller chez Barje ?

Il y a deux profils : il y a des gens qui aiment bien le côté exclusif, avoir la seule robe corail en taille 36 et il y a d’autres gens, je pense, qui sont sensibles au côté upcycling. Et on se rend compte que le concept marche bien… Parce que tu sais où ça a été fait, comment et avec quel tissu. Ça a un côté assez rassurant. Toute la prod est dans le secteur. À ce stade, jusqu’au moment où on va vendre le produit, les vêtements n’ont jamais pris la voiture ou le vélo. On va acheter notre tissu à pied, on l’amène et stock chez nous - on emmène le tissu à pied aux ateliers - et on va chercher à pied les pièces au fur et à mesure - on restock chez nous et on vend chez nous !

Qui dessine les vêtements Barje ?

Il y a une troisième personne qui nous aide et qui est styliste ! Nous on est plus sur le commercial, le développement etc…

Pour conclure ?

Pour le moment tout est cool. On est meilleures potes depuis des années et on a décidé de se lancer ensemble et pour le moment, c’est la meilleure décision de notre vie ! On n’a jamais été aussi épanouies dans nos boulots. On sent que le truc plaît et ça fait vraiment plaisir ! On aimerait bien faire des petits pop-up stores mais on va attendre de ne plus avoir besoin d’être masqués pour faire ça. À l’automne ça pourrait être cool !

Le meilleur est à venir et on souhaite beaucoup de réussite à cette très jolie marque ♥

Découvrez Barje dans notre dernier article, sur leur site internet et sur Instagram.